Les Savigny de France et de Suisse

Connaissez-vous une famille de 85 000 personnes ?

Canton de Savigny-sur-Braye
Savigny-sur-Braye : Amicale des Savigny de France et de Suisse

L'idée :
Philippe Welsch est le «Père fondateur» de l'Amicale des Savigny de France et de Suisse. C'est en 1986 qu'il a eu l'idée originale de cette forme de «jumelage» en assemblant toutes les communes de France, d'Europe et du Monde qui portent le nom de Savigny au sein d'une association.

La conception :

Philippe Welsch, alors conseiller municipal de la commune, soumet son projet au conseil et celui-ci est accepté. Michel Dupiot, alors maire de Savigny et vice-président du Conseil général, adresse un courrier aux 24 autres Savigny de France afin de leur proposer un jumelage.

Aussitôt la réponse reçue des maires concernés, Philippe Welsch part en voyage avec son épouse à la rencontre des élus des autres Savigny. Elles seront, en 1989, 25 communes portant le nom de Savigny en France et une en Suisse à adhérer à cette formidable idée. C'est ensuite à Savigny-sur-Orge, le 4 mai 1987, qu'aura lieu la naissance de l'association.

Objectifs et réalisations :

Accroître la notoriété de toutes les communes portant le nom de Savigny : congrès, salons du tourisme, réunion des maires, pose d'un panneau « Membre de l'Amicale des Savigny de France et de Suisse », scénographie du Mémorial Charles de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises de l'épisode vécu par la commune de Savigny-sur-Ardres, le 21 mai 1940.

Rendre concrète la solidarité entre les cités urbaines et les communes rurales : par l'apport financier provenant des cotisations, les moyens logistiques dont elles disposent, leurs relations et la compétence de leurs citoyens, les grandes villes viennent en soutien aux communes rurales. En mettant leurs installations touristiques et sportives et en organisant des séjours, les communes rurales facilitent les déplacements des citadins.

C'est également une aide au maintien des activités en milieu rural et une façon de sortir les petites communes de l'anonymat. L'amicale a permis l’éclosion de nombreuses associations en milieu rural qui ont redonné une animation aux villages. Avec le concours « Projet pour une commune de moins de 1.000 habitants » de belles réalisations ont eu lieu : restauration d'un clocher, réalisation d'un livre, ouverture d'un café épicerie, pose de plaques de rues... Tous ces événements favorisent la convivialité entre «cousins» !

L'objectif social a été atteint avec l'organisation chaque année d'un camp de vacances réunissant des jeunes de 8 à 12 ans de différents Savigny. L'objectif économique est bien développé puisque depuis 1992, l’organisation du salon du tourisme permet aux 26 Savigny de «vendre» leur commune et leur région et d'aider les producteurs locaux à se faire connaître.

Les idées « promo » :

• création de l'hymne «la Savinienne» par Robert Costarini (Savigny-sur-Orge), création par Claude Cornette (Savigny- sur-Orge) d'un blason pour les dix communes qui n'en possédaient pas ;

• réalisation d'un poster en couleur et d'un livre sur les blasons des Savigny ;

• rédaction par Suzanne Pélisson et Claude Tribot (Savigny-sur-Orge) d'un guide touristique sur les 26 Savigny ;

• création d'un site Internet : www. savigny.net que je conseille à tous d'aller consulter ;

• création d'une « carte de visite » de l'Amicale qui permet aux touristes, lors de leur visite à l'un des Savigny, de faire apposer le tampon de l'Amicale dans une case. Lorsque les 16 cases sont remplies, le touriste se voit remettre la médaille d'Or de l'Amicale.

Il n'est pas possible d'énumérer sur une seule page toutes les idées qu'ont développées ces 85.000 Savigniens, Savignerands, Savignacois, Peiffolisaviniens et autres de France et de Suisse !

Derrière une apparence folklorique et futile, se tissent de véritables échanges économiques, touristiques, culturels et sportifs. Chaque Savigny possède son identité, ses richesses, son environnement et chacune des vingt-six communes mérite le détour. Le plus petit Savigny a moins de 60 habitants, le plus grand en compte plus de 37.000, mais tous sont heureux d'appartenir à cette grande famille qui s'étend jusqu'aux rives du lac Léman...

C'est un grand honneur pour moi de vous avoir rencontré Monsieur Welsch. Vous êtes passionnant, bouillonnant d'idées généreuses, inventif et un véritable pionnier ! Des photos que vous m'avez montrées se dégagent une grande bouffée d'oxygène et la preuve tangible que les hommes sont faits pour s'entendre et croquer le bonheur à pleines dents. Tous vos « cousins » peuvent être fiers de vous et je comprends que vous ayez autant d'amis savi.... gniens... gnacois... gnerands...

Mais dites-moi Monsieur Welsch, tous ces Savigny, ne sont-ils pas en zone franche pour savoir développer autant de bon sens ?

Mireille Bonnet

Source : L’écho de Vibraye